Art de vivre

La Chaîne des parcs

Du noir au vert

Chez nous, où il y a eu un bassin minier très actif, se regroupent une multitude de sites hérités de l’extraction charbonnière. Hier, noirs, ces sites sont aujourd’hui au cœur d’un archipel vert.

Du haut d’un terril on aperçoit les terrils voisins et les cheminements (les anciennes voies de chemin de fer destinées au transport du charbon : les « cavaliers ») ou les canaux qui les relient. L’idée de les mettre en valeur a émergé en 2011, afin qu’ils deviennent des espaces de nature, de culture et de loisirs.

64 m² de nature par habitant

C’est le cœur du concept de « Chaîne des parcs » qui met aujourd’hui en réseau 11 grands espaces naturels représentant 4 200 ha et 420 km de voies douces. Cette Chaîne offre un ratio de 64 m² d’espaces verts à chacun des habitants du Pôle métropolitain de l’Artois, contre une moyenne de 31 m² dans les 50 plus grandes villes de France.

On y fait du vélo, on y randonne, on y skie et, dès 2011, on y cultive de la vigne pour en tirer un nectar appelé le « Charbonnay ».

Depuis 2019, on on y fait aussi des cabanes design, à découvrir à travers l’Odyssée des Cabanes dans la Chaîne des parcs.

Une bouffée d’oxygène

Un véritable poumon vert, unique en Europe, renforçant l’offre de sites touristiques – comme le Louvre-Lens, les sites de Mémoire de la Grande Guerre, le Parc des îles à Hénin Beaumont-Drocourt, le Parc d’Olhain, Loisinord à Nœux les Mines – et les services pour permettre un meilleur accueil des pratiquants.

La Chaîne des parcs représente donc un terrain de jeu idéal lorsqu’on sait qu’en France, 3 personnes sur 4 déclarent pratiquer au moins une activité sportive ou de loisirs de nature dans l’année.

Où que l’on soit installé sur le Pôle métropolitain de l’Artois, cela signifie qu’on a accès à un parcours de randonnée, poussette et vélo à quelques encablures de chez soi.

Focus sur le Parc d’Olhain

Le Parc départemental d’Olhain est l’un des équipements phares de la Chaîne des parcs. Ses 200 hectares de nature, directement connectés à l’EuroVélo 5 qui traverse 7 pays différents, sont aménagés pour faire plaisir au plus grand nombre.

Côté activités : un parcours de filets jusqu’à 9 mètres au-dessus de la forêt, une luge 4 saisons, golf, piscine, tennis, VTT, mini-motos et trottinettes électriques… Côté hébergement : résidence d’accueil et de séjour de 51 chambres pouvant accueillir 150 personnes, les « nids d’îles » hébergements insolites suspendus dans les arbres, un camping proposant chalets et emplacements de tentes. Côté restauration : le self panoramique avec cuisine maison, snack, food-truck, bar…

Le parc, qui accueille en moyenne 700 000 visiteurs par an, est en train d’aménager un belvédère de 34 mètres de hauteur. Il deviendra le point culminant du Pas-de-Calais à 214 mètres d’altitude.